Blacks, beurs et diplômés, les nouveaux expatriés / Blacks, Arabs and graduated: The new migrants


FRANÇAIS

Un petit article amusant sur la "revanche" d'immigrées afro-carribéennes en France, qui "re-migrent" vers le Canada, à cause de la discrimination latente qu'elles y vivent. On y constate comment la France est en train de perdre de la main d'oeuvre qualifiée formée dans ses universités au détriment du Canada, simplement parce qu'elle refuse de les intégrer sur le marché du travail.



ENGLISH

A little article about the migration of Afro-caribean women to France who left because of discrimination and moved to Canada. It has a taste of "revenge" for them as they show how French are losing precious skilled labour which was trained in their universities to Canada, simply because they don't want to integrate them in the workforce.

2 commentaires:

Ndack a dit…

Article intéressant... Les commentaires sur LeMonde le sont encore plus... Je note surtout les "bon débarras !", d'autant plus que l'article parle aussi d'Antillais: peut-on être plus français et noir quand on est originaire des Antilles françaises ? ... Heureusement, d'autres commentaires reconnaissent qu'il y a quand même là une réelle fuite des cerveaux.

Toun a dit…

Le commentaire de Lozès est intéressant et le dit bien en effet: il faut stopper le gâchis. Mais tout dépend d'où on se place. Le malheur des uns fait le bonheur des autres et en tant que canadien, j'accueille ses co-immigrants à bras oubverts.

Des commentaires, j'aime encore mieux celui-ci: ""Il n’est d’aveugle que celui qui ne veut rien voir’. Les réactions de certains Français, dits de souche sont affligeantes. Pour eux les Martiniquais et les Guadeloupéens établis en France sont des immigrants. Et les Français de Métropole établis aux Antilles?"