Vancouver 2010



Le Canada est reconnu auprès des athlètes canadiens pour être un pays qui n'investit pas dans la jeunesse par le sport. Bien souvent, des jeunes athlètes vont jouer en Europe où ils se retrouvent face à une plus grande compétition et de meilleurs systèmes d'encadrement. C'est donc avec grande surprise que j'ai découvert "A nous le podium en 2010", "un vaste programme d'entraînement et de repérage des champions de 117 millions de dollars canadiens (72 millions d'euros)" mis en place par le gouvernment canadien en 2005. Plus surprenant encore, le programme fait ses preuves, et "en 2009, le Canada a gagné plus de médailles que n'importe quel autre pays dans les différentes épreuves des championnats du monde de sports d'hiver, juste devant ses deux grands rivaux : l'Allemagne et les Etats-Unis."

Pourquoi n'avons nous pas investi ainsi dans les J.O. de Beijing en 2008?

2 commentaires:

Jen Osseni a dit…

With the Chinese making such investments in their athletes for Beijing, Canada probably did a cost-benefit and decided that it would be in their best interests to wait ;-)

Toun a dit…

Yeah, I guess so... Or it is that after Beijing we finally realize how important it is to invest in our athletes! There is also a privately funded program, B2Ten, a not for profit organization that supports Canadian elite athletes so they may succeed at the highest level of international competition. They are supporting 24 athletes right now and aim at World Cups, World Championships as well as Olympic medals for Canada. Check http://www.b2ten.com/