Carnets de voyage: Chez Dawn

20h14. Je suis arrivé chez Dawn à la tombée de la nuit. La maison était éclairée, Mark est passé avant que je n’arrive. Je n’ai jamais vu autant de livres à la fois dans une même maison! Seules les bibliothèques et les bureaux de mes professeurs d’université regorgent d’autant de manuels. Thème central: la spiritualité. Hum hum... On y reviendra. Car ces murs transpirent également la présence de Dawn et justement, sa très forte spiritualité. Dawn, qui gère le "Centre for the Urban Spirit." Je suis chanceux de pouvoir découvrir la vie de quelqu’un d’une autre partie du Canada « par l’intérieur » et à travers son espace personnel. Il faut de l’humilité pour s’ouvrir ainsi à un étranger...


Fatigué, J’ai fait le tour des lieux et je me suis avachi dans un vieux divan devant la télévision silencieuse : il me fallait encore faire entrer mes bagages, m’installer et trouver quelque chose à manger. J’ai opté pour une pizza qui a mis deux heures à arriver. La nuit agitée que j’ai passé, enfin, m’a rappelé une autre dimension des voyages.

J'aime à penser que nos oreillers et nos couettes portent en eux l’essence de nos rêves, la somme de nos aspirations, de nos tristesses et de nos joies, la trame de nos vies. Bien que préparé à mon attention, le lit portait les rêves de quelqu’un que je ne connais pas. Ma vie et mes songes ont eu un peu de mal à s’y loger, et mon corps à s’y blottir. J’ai senti que je n’étais pas encore chez moi et que m’adapter à cette nouvelle réalité nécéssiterait des efforts certains de ma part.

Banalités.


Mes premières séances de cours présagent d’un long semestre: j’aurais aimé avoir fini en une semaine, comme pour mes cours accélérés. Cette fois, il va me falloir être patient et adopter un nouveau rythme. Cependant, chaque problème se transforme en une opportunité d’apprentissage au moment où surgit la solution et il semble ne pas y avoir à s’en faire. Découvrir seul les rues de cette ville m'aide à pratiquer mon sens de l'orientation; désormais habitué à la vie conjugale, j'ai un malin plaisir à réapprendre à faire les courses, sonder mes besoins, choisir ce qui me plaît et éparpiller mes affaires dans un espace qui n'appartient qu'à moi. Situation aussi temporaire que rassurante. Alors je m'amuse à me regarder perdre et retrouver mon chemin.

Outre les livres, l'art occupe une place importante dans la maison de Dawn: statuettes et representations de la mère nourricière, paysages et visages en peinture, photos, cartes et citations suscitent mon constant émerveillement. C'est le genre d'espace que j'aime et que je veux recréer autour de moi. Je suis loin pourtant de tout ce qui m'est familier, je suis à Regina, chez Dawn.

2 commentaires:

Jen Osseni a dit…

Hate missing you, but reading your words I feel a part of it again. I can feel like I was there and taking it in with you. The comfort, the tranquility and the peace. Enjoy.

Toun a dit…

Merci Jen! It has not changed, really. I feel more like home, now! Just more homeworks, and I got the teevee working again. Miss you both. Hugs. Toun